Séduisant Suduiraut - la verticale

Publié le par Chloé&Wines

Tout ce que vous avez voulu savoir sur le Château Suduiraut sans jamais avoir osé le demander ! Le Château Suduiraut n'est pas n'importe quel château, c'est un Premier Grand Cru Classé de Sauternes depuis 1855. Il est le voisin le plus proche du fameux Château d'Yquem et est non seulement reconnu pour la finesse de ses vins mais aussi pour ses magnifiques jardins dessinés par Le Nôtre. 

 

SUDUIRAUT-1051.JPG

 

Je vous propose donc une petite visite privée de ce très beau Château dans lequel j'ai travaillé. Je pourrais donc vous parler de l'appellation Sauternes pendant des heures. Les vins liquoreux sont pour moi des vins extrêmement complexes qu'ils soient jeunes ou moins jeunes. Vous pouvez, contrairement aux vins rouges, les consommer aujourd'hui, dans 5 ans, dans 15 ans ou dans 50 ans. 

 


 

"90% Sémillon, 10% Sauvignon : la recette du bonheur"

 

SUDUIRAUT-7453.JPG

 

- Château Suduiraut, Sauternes 2010

D'une belle robe jaune clair, ce jeune sauternes présente un joli nez de citron, de pêche et de brugnon. Frais et acidulé, le second nez confirme la tendance fruitée avec des notes d'abricot, de melon et de pamplemousse vert. La bouche est fraîche, d'un bel équilibre sur le citron confit, la pêche, des touches de poivre blanc ainsi que de caramel léger. La finale est longue sur le poivre vert. Une jolie réussite. 

Il s'agit d'une année exceptionnelle. 

 

- Château Suduiraut, Sauternes 2009

Ce 2009 est aussi un grand millésime. Pour la première fois, Robert Parker a donné une note supérieure au Château Suduiraut comparé au Château d'Yquem. Champagne ! Enfin Sauternes !!

La couleur est d'un bel or clair. Le premier nez est sur l'ananas et les fleurs blanches. Le second nez confirme l'ananas et la poire. Le nez est délicat, léger et croquant. La dégustation est fraîche, piquante sur la poire caramélisée, le coco grillé. La finale est magnifique sur la vanille et la pêche. On sent que le Botrytis était très présent dans les vignes. 

 

- Château Suduiraut, Sauternes 2008

Brillant, limpide, d'un bel or avec des larmes épaisses, à l'aération ce 2008 offre des flaveurs fraîches fruitées : ananas et citron confit, abricot. Le second nez est acidulé et épicé sur la poire, le citron et le poivre blanc. La bouche est ronde et poivrée. Des touches d'orange, de citron et d'abricot fondent sur la langue. Le sucre est assez puissant et la finale acidulée sur le citron permet un bel équilibre. 

 

- Château Suduiraut, Sauternes 2007

Avec une robe jaune or, le premier nez est citronné. Le second nez est sur le citron, la poire verte et les épices. C'est un très beau nez qui promet un bouche ample et fine. 2007 est un grand millésime, la bouche est fraîche, piquante avec des arômes de figue, pomme verte, miel. La finale est longue, orangée avec des touches de melon, de poivre et de biscuit. Miam ! 

 

- Château Suduiraut, Sauternes 2006

La robe jaune or de ce 2006 est éclatante. Le premier nez est complexe et corsé avec des arômes de miel et de fleurs. Le second nez est gourmand avec des touches de litchi, de citron et de raisin sec. Je ressens même une pointe très fine de clou de girofle. La bouche est fraîche, ronde avec des arômes d'orange, de noisette, d'ananas et de raisin sec. La finale enfin est longue et gourmande. Des saveurs d'orangette, de goyave et de vanille emplissent la bouche. Un fumé agréable est aussi présent. Une belle réussite équilibrée à boire absolument sur un stilton ou un roquefort.

 

Compter 52 euros en vente à la propriété.  

 

SUDUIRAUT-0643.jpg

 

- Château Suduiraut, Sauternes 2005

Grand millésime encore une fois, unique et hors du commun. L'or clair et limpide laisse échapper des flaveurs de chocolat blanc (unique je vous l'ai dit) mais aussi d'iode. Le second nez quant à lui est mielleux et aussi fruité (ananas). Délicat en bouche et très complexe, ce vin est décidément l'un de mes favoris... Pâte d'amandes, bois précieux et raisin de Corinthe : c'est un magnifique mélange. Long en bouche, ce Château Suduiraut est très agréable. La finale allie aussi puissance et délicatesse. Complexe, ce millésime peut être dégusté simplement avec un carpaccio de fruits mais aussi avec un foie gras entier avec des copeaux de chocolat noir (plus il y a de cacao plus c'est bon) !

 

- Château Suduiraut, Sauternes 2004

2004 est une bonne année dans le Sauternais et une bonne année au Château Suduiraut qui connaît l'arrivée d'un nouveau directeur technique : Pierre Montégut, issu de la Vallée de la Loire. Le nez de ce millésime est sur la cire d'abeille, le miel, l'orange et la cannelle. Délicat, la bouche est puissante sur les fruits. La finale l'est également avec des touches d'orange et d'abricot. Je vois bien ce Suduiraut 2004 avec une mousse de fruits exotiques. 

 

- Château Suduiraut, Sauternes 2003

De l'or dans le verre... Et au nez des fruits exotiques comme le litchi et le fruit de la passion. Le millésime 2003 est hors du commun. Vous vous en souvenez, l'été 2003 est l'été de la canicule. Ce vin est un soleil dans votre verre : puissant et débordant. Si vous n'aimez pas la puissance, ce vin n'est pas fait pour vous. Le second nez le confirme avec des flaveurs d'encaustique, de miel et même d'iode. La bouche est puissante et ronde. Le sucre emplit la bouche et partage la vedette avec les fruits confits, l'abricot, l'ananas et l'orange. La finale est synonyme de raisin de Corinthe. C'est un vin complexe. Puissant mais délicat, il sera parfait sur un foie gras entier de canard et une petite confiture de figue !

 

- Château Suduiraut, Sauternes 2002

Année classique d'un or magique. Le nez est sur l'encaustique et le miel. C'est un millésime acidulé et citronné (pamplemousse). La dégustation est intéressante avec des arômes boisés et de cacao. Il y a même un petit goût de noisette. Enfin, la finale est acidulée sur les fruits secs. Un beau millésime, classique mais acidulé. A boire avec un foie gras entier et son petit chutney d'orange amère. 

 

- Château Suduiraut, Sauternes 2001

Surement l'une des plus grandes années du Château Suduiraut. C'est aussi l'année d'arrivée de la Maître de Chais Caroline Chevalier. D'une belle couleur dorée, le premier nez est puissant et aromatique sur le miel, le raisin de Corinthe, la figue, l'orange confite et le rhum. Le second nez est légèrement fumé avec des touches d'encaustique, de miel et d'orange confite. Il y a fraîcheur et puissance et même une note de lierre ! L'attaque est grasse et sucrée. D'une belle acidité et d'une minéralité prononcée, on retrouve l'orange confite, le miel et le bois précieux. Une légère touche de cuir accompagne le raisin de Corinthe. La finale est légère et très acidulée avec des arômes d'orange et de citron. Très puissant et complexe, même mes lèvres sont imprégnées. La finale est extrêmement longue. Après 5 min, le citron confit a empli toute la bouche. 

 

- Château Suduiraut, Sauternes 2000

Contrairement au Médoc, 2000 n'est pas une année exceptionnelle... C'est très bon mais c'est un Sauternes classique. Le Château Suduiraut n'y déroge pas. D'un bel or dans le verre, les larmes coulent délicatement. Le nez est acidulé sur le citron et le pamplemousse. Le second nez laisse apparaître les épices avec la vanille. Enfin, la bouche est longue. Les fruits exotiques se mêlent au raisin de Corinthe, arôme père de ce millésime. La finale est délicate avec des petites touches de fumé. 

 

SUDUIRAUT-7466.JPG

 

- Château Suduiraut, Sauternes 1999

La robe est d'or profond, limide et gourmande. Le premier nez est fruité avec des flaveurs de miel et d'orange. Le second nez précise le miel d'acacia, l'orange amère, l'ananas et l'abricot sec. Le nez est intense et mentholé. La bouche est ronde et fraîche. On est sur un Sauternes de second âge : les arômes ont donc évolué naturellement vers le miel, l'ananas. La finale présente des touches d'orange confite, de vanille, de pruneau et de safran (classique pour un Sauternes de second âge). Un vin gourmand, idéal avec une tarte tatin ! 

 

- Château Suduiraut, Sauternes 1998

Voici une belle robe dorée avec des reflets orangés. Ce Sauternes de second âge dont les flaveurs ont évolué vers le confit, a aussi connu une évolution dans la couleur de sa robe. Le premier nez est sur le miel et je ressens le safran de façon très puissante, mais aussi la papaye et le caramel. Le second nez confirme la présence forte du safran mais aussi de flaveurs d'orange, d'ananas au ruhm, de figue bien mûre et même de marron chaud. Le nez est pourtant frais et acidulé. La dégustation est aussi fraîche, avec une touche de fleur de sel. Ronde et acidulée, la bouche est safranée mais a également des saveurs de tabac (boîte à cigares) et de poire liqueur. Une vraie complexité... 

 

- Château Suduiraut, Sauternes 1997

Orange clair avec des reflets caramels, le premier nez de ce grand millésime est sur le vieux miel et l'orange. Le second nez fait ressortir l'iode et le caramel ainsi qu'une touche de poire. La dégustation est structurée sur l'encaustique, la vieille rose, la figue et l'amande. Millésime boisé, frais et acidulé, la finale est longue sur le même modèle que la bouche. 

 

- Château Suduiraut, Sauternes 1996

Intense, ce Château Suduiraut 1996 a un beau jaune citron or. Très intense, le premier nez est synonyme de fruits confits : citron, orange mais aussi miel. Le nez est léger et agréable. Le second nez a des touches d'encaustique et même un côté mentholé accompagné d'une touche smoky. La dégustation est fraîche et légère. L'orange, le miel et le côté smoky sont encore présents avec un peu de saveurs de prune. Enfin, la finale est safranée. Puissante sous la langue, la poire apparaît progressivement. Il y a une belle fraîcheur en bouche. Le tout reste structuré. 

 

- Château Suduiraut, Sauternes 1994

Le début des années 1990 est difficile : plusieurs Châteaux n'ont pas produit les années 1991, 1992 et 1993 (ce qui est le cas au Château Suduiraut). 1994 est donc l'année de la résurgence. Certains diront que ce n'est pas une année exceptionnelle. C'est vrai : c'est un vin qui a évolué rapidement, des arômes oxydatifs peuvent donc être détectés. C'est un vin agréable néammoins, sinon le Château ne l'aurait pas produit.

Vous aurez alors un vin orange clair d'une belle brillance. Le premier nez est très fruité porté sur le pruneau, l'orange et on ressent même une touche mentholée à la fin. Le second nez valide la menthe mais aussi l'orange et la noisette. La dégustation est fraîche, acidulée sur l'orange confite. Je retrouve aussi des arômes de pruneau et d'épices comme la vanille et la cannelle. La finale est légère sur le raisin de Corinthe et le safran. Ce vin est discret et frais avec une touche de cuir en fin de bouche. Il y a une grande acidité. 

 

- Château Suduiraut, Sauternes 1990

Ambré, orangé, brillant avec des larmes discrètes, c'est ce que j'observe... Gourmand ! 1990 est connue comme une grande année. A l'époque on affirmait que 1989 était un millésime plus grand que 1990. Mais au fil des années, 1990 est devenue plus complexe. Le premier nez est très puissant sur l'encaustique, l'orange amère, le caramel et le vieux miel. Complexe disais-je ! Le second nez est toujours aussi puissant et paraît sec curieusement. L'encaustique est encore présent avec des touches de fruits confits, de prune liqueur et d'épices. La dégustation va sur le pruneau, l'orange confite, la vanille bourbon et le caramel. Sec en bouche mais puissant. La finale est très longue sur des saveurs de cannelle, d'orange, de miel et de safran. Tout à la fin, j'ai ressenti des petites touches de vieille rose et de poivre également. Complexité et finesse. 

 

SUDUIRAUT-1047.JPG

 

- Château Suduiraut, Sauternes 1989

Avec une robe caramel éclatante, le premier nez est sur la liqueur d'orange, le caramel et la prune liqueur. Le second nez est plus intense sur le caramel et l'orange. Enfin, la bouche confirme la présence puissante d'arôme d'orange mais aussi de miel et de vanille. J'ai l'impression d'avoir un flan de semoule avec des raisins de Corinthe au rhum dans la bouche (un gâteau que faisait mon père !). Frais, il y a une impression de sécheresse (il y a moins de sucre et moins d'alcool aussi alors qu'au final il y a toujours le même taux de sucre et le même pourcentage d'alcool qu'au départ). 1989 est une très grande année...20 ans après il y a toujours la même fraîcheur et une complexité extraordinaire. 

 

- Château Suduiraut, Sauternes 1988

Jaune or profond et brillant avec des larmes crénellées, ce 1988 a un nez compote de pomme, acidulé et frais. Discret, le second nez est plus fumé avec des petites touches de miel et de raisin de Corinthe. La dégustation a des notes de raisin de Corinthe encore mais aussi la pâte d'amandes. La minéralité est très importante et glisse vers une finale orangée. Les raisins au rhum sont légers, il y a encore une belle acidité et la fin est chaude.   

 

- Château Suduiraut, Sauternes 1982

On commence à glisser doucement dans un Sauternes de troisième âge. La robe de ce Suduiraut est d'un bel orange éclatant. 1982 est une grande année (décidément !!). Le premier nez est discret et chocolaté. Des parfums légers de prune s'échappent. Le second nez frais est acidulé avec des flaveurs de mandarine, kumkat, orange confite et caramel. La dégustation est acidulée avec la présence d'ananas, d'encaustique et d'orange. Il y a aussi un beau bouquet d'épices : cannelle, clou de girofle et poivre, ce qui apporte une légère amertume en fin de bouche. La finale prend le dessus avec des saveurs de boîte à cigares, d'orange confite et de coco grillé. Frais et discret, les épices sont les dernières notes que l'on ressent. 

 

SUDUIRAUT-1056.JPG

 

- Château Suduiraut, Sauternes 1976 

Une grande année, un grand vin. Précieux, ce millésime est de la couleur d'une topaze. Le premier nez est très puissant sur le pruneau, le caramel et l'orange. Le second nez est plus acidulé sur un caramel à l'orange ! La dégustation laisse échapper un léger fumé, des touches d'orange, de bois précieux et même de safran. Fraîche et acidulée, la bouche paraît peu sucrée. Des saveurs de bananes séchées apparaissent. Enfin la finale est légère sur l'orange et la vanille. Ce 1976 ressemble à un cognac. 

 

- Château Suduiraut, Sauternes 1975

Topaze, cannelle, brillant et limpide... Ce 1975 est aussi une grande année. Le premier nez présente une jolie palette d'arômes avec l'orange, la cannelle et le chocolat chaud. Le second nez confirme la tendance avec l'orange, le caramel. Le nez est frais et acidulé. La dégustation également avec des touches de framboises, d'orange confite et de citron. La vanille et le pruneau complètent le tableau. Droit en bouche, la finale est longue sur l'ananas et la clémentine. 

 

- Château Suduiraut, Sauternes 1970

Imaginez d'avoir du cuivre dans votre verre ! Impressionnant... Tout comme le nez puissant où l'alcool se dégage fortement. L'orange, le champignon et le thé se mélangent. Le second nez sonne l'apparition de fruits exotiques. Vient la dégustation : la boîte à cigares, l'orange et les fruits liqueur. Fort et frais, la bouche est épicée. La finale est longue, agréable et fraîche sur l'orange caramélisée avec une touche de safran. L'alcool anesthésie un peu la langue... Mais ça reste extrêmement agréable. A boire en digestif avec un cigare !

 

- Château Suduiraut, Sauternes 1969

Année 69, année érotique...Année 69, année unique dans le Sauternais. Voici un beau orange profond d'une superbe intensité. Le premier nez est puissant, tourbé, fumé avec des notes de pruneau et d'orange. Le second nez est délicat mais toujours puissant avec des arômes de thé, d'orange et de raisin de Corinthe. La bouche est acidulée et fraîche. Le vin est sec sur l'orange toujours mais aussi la noix. Dorénavant velouté en bouche, le raisin sec prend le dessus. La finale est belle et fraîche sur la menthe, le cigare, le kumkat et la clémentine. La finale est belle sur le safran. 

 

- Château Suduiraut, Sauternes 1958

Incroyable !! Magique !! Sublime !! C'est le plus vieux Sauternes qu'il m'ait été donné de goûter à ce jour. Topaze avec des reflets de cannelle, ce millésime a quelques cristaux de tartre en fin de verre (normal à cet âge canonique de 54 ans). Le premier nez est puissant avec des flaveurs d'orange confite, de vieux miel. Je parviens même à détecter des saveurs de confiture de framboise ! Le second nez est frais et acidulé (incroyable équilibre) : chocolat blanc, fruits secs, orange et figue mûre se mélangent. On retrouve encore le côté framboise cuite. En bouche le nectar est frais et acidulé sur le cacao, le poivre et la mangue. Enfin la finale est puissante et longue avec des notes acidulées de pomme, poire et orange. La fin de bouche est chaude sur des volutes de noyau de cerise, de framboise, de citron confit et d'abricot sec. La finale reste sèche. Un mot : sensationnel !! 

 

SUDUIRAUT-1052.JPG

 

Voici donc un petit échantillon des Château Suduiraut que j'ai pu déguster. Chaque dégustation est unique. Je vous laisse donc apprécier ce domaine qui fait preuve d'un bel équilibre. Sachez que vous êtes dans la dentelle du Sauternais : le terroir de Preignac favorise une acidité qui va contrebalancer le sucre. Ainsi le Château Suduiraut ne fait pas preuve de lourdeur. 

 


 

SUDUIRAUT-8142.JPG

 

Château Suduiraut

33210 Preignac

Tél : 05 56 63 61 90

contact@suduiraut.com

www.suduiraut.com

 

Directeur Technique : Pierre Montégut

Maître de Chais : Caroline Chevalier

Publié dans Sauternes

Commenter cet article