Château La Nerthe - Châteauneuf-du-Pape

Publié le par Chloé&Wines

Entre les platanes immenses, l'eau chante dans les bassins surplombant un champ de vigne. Une porte taillée en pierre nous invite à pousser la grille et à plonger dans ce terroir si particulier de Châteauneuf-du-Pape.

La propriété du Château La Nerthe se nommait Beauvenir en 1560. Ce Château est reconnu comme l'un des plus importants de l'AOC et l'un des meilleurs également. Alexandre Dumas, lui-même, classe le Château La Nerthe dans la catégorie Grands Vins Rouges Français dans son "Grand Dictionnaire de cuisine" (1873). La renommée de cette propriété ne date donc pas d'hier ! Vers 1870 pourtant, catastrophe ! Le puceron, le phylloxéra détruit presque tous les vignobles d'Europe : Châteauneuf-du-Pape n'est pas épargné. Les Tulles de Villefranche, alors propriétaires, vendent à Joseph Ducos le Château La Nerthe.

Grande personnalité de la région, Joseph Ducos a replanté de la vigne et réalisé les premiers greffages de la vigne sur des porte-greffes résistants au Phylloxera. Il a également été Député du Vaucluse, Président du Syndicat Viticole et poète. Joseph Ducos mène une intense recherche sur les cépages et teste même jusqu'à 10 variétés sur la propriété. Cet encépagement et la détermination du rôle gustatif dans l'assemblage en proportion souhaitable des variétés, fait la réputation de La Nerthe. 

Durant la guerre, la propriété a été réquisitionnée par les Allemands qui en firent un relais radio de l'armée. Peu épargné par les bombardement, le Château La Nerthe fut racheté en 1985 par la famille Richard qui le rénova entièrement. 

Châteauneuf-du-Pape représente aujourd'hui 3250 hectares de vignes répartis sur 369 exploitations. Le Château La Nerthe est un domaine de 90 hectares, produisant 40 000 bouteilles de blanc et 290 000 bouteilles de rouge. Magnifique propriété, il est possible de la visiter (chais et dégustation). La prise de rendez-vous est obligatoire mais vous ne serez pas déçu du déplacement ! 

 


 

"Royal, Impérial et Pontifical", Mistral. 

 

IMG_0804.JPG

 

- Château La Nerthe, Châteauneuf-du-Pape blanc 2011 (Roussane, Grenache, Bourboulenc et Clairette).

Le nez est acidulé, très délicat sur la pêche et les agrumes. La bouche est ample et beurrée avec un boisé léger. Très belle finale délicate sur le fruit. Ce vin est rond, une vraie gourmandise. 

 

Compter 31 euros la bouteille. 

 

- Clos de Beauvenir, Châteauneuf-du-Pape blanc 2007 (Roussane et Clairette). 

Belle couleur dorée dans le verre. Nez extrêmement aromatique. Une véritable révélation pour moi. Très puissant, le nez me rappelle le coprah ou le coco brûlé. Des flaveurs de bananes séchées et d'abricot ressortent. Un léger fumé agrémente ce nez délicat. La bouche est grasse mais fraîche. Le fumé est toujours présent et c'est très agréable. La finale est superbe sur le coco brûlé et l'abricot. Toujours sur le fruit, la finale a également une belle minéralité. 

 

Compter 63 euros la bouteille. 

 

VINS-0799.JPG

 

- Château La Nerthe, Châteauneuf-du-Pape rouge 2008 (Grenache, Mourvèdre, Syrah et Cinsault). 

Beau rouge rubis qui laisse échapper des arômes de fruits rouges et de noisette. Puissant, la bouche est ronde et fruitée sur la cerise griotte. La finale est belle mais légèrement alcoolisée. 

 

Compter 30,50 euros la bouteille. 

 

- Cuvée des Cadettes, Vieilles Vignes, Châteauneuf-du-Pape rouge 2008 (Grenache, Mourvèdre et Syrah). 

Beau nez gourmand sur le fruit mûr, sur la cerise notamment. Fumé léger et délicat. La bouche est belle sur le fruit (cerise griotte), les tannins sont souples avec une belle minéralité et toujours ce petit fumé. La finale est très agréable. 

 

Compter 62 euros la bouteille. 

 


 

VINS-0794.jpg

 

Château La Nerthe

4213 Route de Sorgues

BP 43

84232 Châteauneuf-du-Pape

Tél : 04 90 83 70 11

contact@chateaulanerthe.fr

www.chateaulanerthe.fr

Publié dans Rhône

Commenter cet article