Saint Emilion, c'est taupe !

Publié le par Chloé&Wines

Lorsque l'on va à Saint Emilion, on ne pense pas que sous nos pieds il se cache des trésors. Je le répète à mes clients de façon régulière : n'allez pas à Saint Emilion uniquement pour avoir la tête en l'air... Regardez aussi en dessous, plongez dans les entrailles de la terre, jouez à la taupe ! Saint Emilion a une histoire très longue qui remonte au début de notre ère. Ville religieuse par excellence, plateau de calcaire qui a fait sa richesse, ce n'est que récemment qu'elle va prendre un essort viticole la rendant célèbre. Certes, elle doit une fière chandelle à Ausone mais son histoire commence grâce à Emilian, moine qui va s'établir et donner son nom à la ville. 

 

Emilian vivait dans une cave. On peut encore aujourd'hui visiter cette cave qui se trouve en contrebas de l'église monolytique (la plus grande d'Europe). Grâce à l'office du tourisme, vous pouvez prendre rendez-vous et voir les monuments souterrains de la ville de Saint Emilion : la cave d'Emilian, la chapelle, les catacombes et l'église monolythique. Mais dans cette article, je vais vous parler d'autre chose... Quelque chose de liée au monde du vin... Focus sur le taupe du taupe de Saint Emilion ! 

 

"C'est un rude jeu d'hommes que la spéléologie. Un jeu sans soleil, sans chaleur, où le corps devient taupe. Mais qui porte en soi les joies les plus limpides qui soient pour un cœur d'homme, l'aventure de la fatigue, le danger de la découverte."

Château Beauséjour Duffau Lagarosse

Château Beauséjour Duffau Lagarosse

Oubliez donc les taupes et les lombrics, le petit monde souterrain de Saint Emilion n'aura plus de secrets pour vous... Je vous conseille 4 propriétés avec des galeries que vous n'oublierez pas de si tôt... 

 

- Château Beauséjour Bécot : situé sur le plateau de Saint Emilion, ce premier grand cru classé est détenu par la famille Bécot. Accueil souriant et technique, vous allez découvrir le cuviers puis descendre dans les entrailles de la terre pour sentir quelques barriques ! Mais cela reste une visite classique ! Attendez de voir les souterrains incroyables du Château et engouffrez-vous pour les découvrir ! Armez de la lampe de votre téléphone ou en mode oeil de chat enclenché, les sous-sols s'ouvrent à vous avec la reconstitution d'une chapelle. La cave mémoire de la famille peut être admirée derrière une grille (et oui, on ne va pas vous laisser toucher des précieux flacons comme ça). Et enfin vous pouvez vous perdre dans le labyrinthe de plusieurs hectares où sont entreposés les bouteilles en attente d'un foyer ! Des milliers de bouteilles attendent patiemment dans une ambiance fraîche et légèrement humide ! Attention tout de même aux haut talons fortement déconseillés et aux personnes à mobilité réduite : le sol est brut, en calcaire et c'est relativement sombre ! Mais quelle aventure !

- Château Beauséjour Héritiers Duffau Lagarosse : situé à deux pas du précédent et avec un belle vue sur le Château l'Angélus, ce premier grand cru est une adresse confidentielle connue et reconnue des dégustateurs de bons vins (Robert Parker a déjà mis 100/100 à ce vin). La production est vendue chaque année en quelques minutes : les bouteilles s'arrachent. Il faut dire que c'est une mini propriété ultra qualitative ! Gérée depuis 1847 par la même famille, les héritiers fort nombreux sont gestionnaires aujourd'hui de 7 hectares principalement en merlot. Après avoir visité le mini chais avec ses cuves en ciment, il est temps de descendre l'escalier en colimaçon qui va vous faire prendre un petit coup d'air frais ! Entre barriques et les chauves souris (bon ok, il n'y en a qu'une et elle est toute mignonne), au fond de ce souterrain éclairé vous pouvez découvrir la collection privée et sous bonne garde du Château. Des milliers de bouteilles et des millésimes d'exception (comme 1945 par exemple, entre autres) se reposent dans une ambiance feutrée et toujours aussi calcaire. On ressort par une entrée secrète où l'on arrive dans le vignoble. Très sympa !

- Château Canon : voisin des deux précédents, ce premier grand cru appartenant à Chanel a une vue imprenable sur le plateau et la ville de Saint Emilion. Vous devez savoir que tous les sous sols de la ville sont reliés : les Château Beauséjour Bécot, Dufau Lagarosse et Canon sont certes voisins mais ils se partagent aussi les souterrains et ont du mettre des portes pour séparer les territoires. L'Eglise et le cimetière de Saint Emilion sont aussi dans ce cas de figure. Le bleu règne ici en maître : les chais sont bleus et les cuves en béton accueillent la production des 34 hectares du Château (plutôt grand pour la rive droite). Encore par un escalier dérobé qui se situe dans le chai à barriques, on descend à la cave mémoire du Château puis aux souterrains. A cause d'une humidité beaucoup trop élevé (on peut même découvrir un petit lac d'une eau absolument limpide où juste au dessus se trouve les jardins avec l'arrosage automatique !), il est impossible au Château d'y mettre des barriques ou des bouteilles ! Gare aux moisissures ! Très jolis sous-sols de 30km ! Il y a de quoi visiter. 

 

 

Lac dans le sous sol du Château Canon

Lac dans le sous sol du Château Canon

Voici donc 3 bonnes adresses à visiter. Les visites sont payantes et il vous faudra passer par le caviste Vignobles&Châteaux de Saint Emilion pour visiter le second Château... Si vous n'avez pas peur des squelettes, des endroits sombres, des chauve souris et des petites racines qui descendent vous chatouiller les cheveux, alors cette activité œnotouristique est faite pour vous ! N'oubliez pas qu'à la fin, après l'effort, il y a le réconfort : la dégustation. 

Publié dans œnotourism, bordeaux

Commenter cet article