Joli Pineau...

Publié le par Chloé&Wines

Bienvenue à Paris pour déguster les Pineaux des Charentes !

Bienvenue à Paris pour déguster les Pineaux des Charentes !

Joli petit Pineau des Charentes... Tu es si doux et fruité... Tu es comme un tourbillon de fraîcheur et de velours... Avec des glaçons à l'apéro, des fromages ou des desserts aux fruits, tu devrais être sur bien les tables d'été ! Et pourtant... Tu n'as point le succès des rosés aromatisés et marketisés ! Pauvre France... Pauvres consommateurs... Eux qui sont pourtant ouverts d'esprit, ils vont chercher des produits trafiqués plutôt que de se servir dans les chais de nos terroirs... Parce que oui, moi je préfère boire un bon Pineau de la région ! Parce que c'est bon d'abord et ça c'est super important ! Alors focus sur le Pineau tout beau ! 

 

Le Comité National du Pineau des Charentes a organisé dans le Wine Bar 'Brut' dans le 16ème arrondissement de Paris une Master Class spéciale Vieux et très Vieux Pineaux. L'agence Lifestyle RP a organisé cet évènement conjointement le 09 Juillet 2015. C'est suite à cette petite escapade parisienne (et oui il faut monter à Paris pour déguster du Pineau !! C'est fou !!) que j'ai eu envie d'écrire un peu sur le sujet ! 

Chez Brut

Chez Brut

Le Pineau c'est quoi ? Ca vient d'où ? 

Le Pineau des Charentes est né il y a plusieurs siècles dans une région viticole romaine bien connue aujourd'hui car productrice d'un spiritueux très tendance : le Cognac. Et c'est ce Cognac qui est à la base du Pineau des Charentes ! Une légende entoure cette création : en 1589, un vigneron a eu une récolte très abondante et fait une erreur ! En effet il verse du moût de raisin dans une barrique qui contenait déjà un peu de Cognac ! Quelques années plus tard, il redécouvre cette barrique et le liquide doré qu'il contient : il vient d'inventer le Pineau des Charentes ! Car oui, le Pineau est un mutage de moût de raisin (en début de fermentation ou pas normalement) et d'eau de vie de Cognac distillée l'année précédente au moins (en plus le Cognac doit provenir obligatoirement de la même propriété). En général on met 1 part de Cognac pour 3 parts de moût. Un producteur de Pineau est donc aussi un producteur de Cognac. 

Le Pineau des Charentes bénéficie d'une Appellation d'Origine Contrôlée (AOC) depuis 1945 et est reconnu comme un vin de liqueur (c'est le premier vin de liqueur français a avoir eu son AOC). L'aire d'appellation englobe 4 communes : la Dordogne, les Deux-Sèvres (mais on y produit plus de Pineau), la Charentes et la Charentes Maritime (80% de la production).  

 

Mais comment on fait du Pineau vraiment ? 

Les vendanges sont un peu plus tardives dans la région : à partir de fin septembre jusqu'à fin octobre. Les moûts sont obtenus par pressurage de la vendage. Les blancs sont directement pressés dès leur arrivée aux chais alors que les rouge vont macérer pour obtenir leur couleur avant d'être pressés. Après pressurage, les moûts sont mutés avec de l'eau de vie de Cognac à 60% d'alcool minimum et agée d'un an au moins. Le Pineau des Charentes doit titrer entre 16 et 22% mais la plupart se situent autour de 18%. Le vieillissement se fait obligatoirement en barriques (peu importe la provenance). Il existe 3 couleurs de Pineau : blanc, rosé et rouge. A savoir qu'on ne différencie par rosé de rouge, du moins pas encore. En effet, à l'époque les procédés d'extraction n'étaient pas si poussés et les rosés n'étaient pas au goût du jour. Donc c'est au choix du viticulteur de noter rouge ou rosé (mais parfois certains rosés sont plutôt rouges !)... Toujours est-il que les Pineaux blancs doivent rester au moins 18 mois en élevage (12 mois sous bois). Les Pineaux rouges et rosés doivent rester au moins 12 mois donc 8 sous bois. Le Comité National du Pineau des Charentes a discuté le 10 Juillet 2015 de modifications du cahier des charges notamment pour les rosés : la couleur mais aussi la durée de l'élevage. 

Il existe une autre catégorie de Pineau : les vieux et très vieux ! Ils bénéficient d'un élevage prolongé de respectivement 5 et 10 ans en fûts de chêne qui donne leur principale caractéristique : le rancio. 

Concernant les cépages : parce que c'est important ça !! Alors on utilise l'Ugni blanc, la Folle blanche, le Colombard, le Sémillon, le Sauvignon Blanc, le Montils, le Meslier Saint-François, le Jurançon blanc, le Merlot blanc, le Merlot noir, le Cabernet Sauvignon et le Cabernet Franc pour les Pineaux blancs ! Pour les Pineaux rouges ou rosés on utilise d'autres cépages : le Cabernet Sauvignon, le Cabernet Franc, le Malbec et le Merlot noir. 

Le Pineau des Charentes en action

Le Pineau des Charentes en action

Après toutes ces explications, rien de mieux que de goûter pour vérifier... Vérifier quoi ? Que le Pineau c'est beau et bon !! 

 

- Domaine de Birius - Pineau des Charentes Blanc (100% Ugni Blanc) - 17,5%

Jolie couleur dorée. Brillant, fin et élégant. Aves des arômes d'abricot et de raisin sec. Je sens même un côté poivré agréable. C'est frais et acidulé en finale. Sucré et agréable, ce Pineau est souple avec aussi des touches de poire et de pomme caramélisée. 

 

- Pineau Brard Blanchard - Pineau des Charentes Blanc (40% Ugni Blanc, 40% Colombard et 20% Montils) - 17%

Jolie couleur dorée. Le nez présente des notes sauvignonées : pamplemousse, citron confit. La bouche est plus sur les fruits secs, le gâteau au miel. Il y a moins d'acidité mais ce n'est pas lourd. La persistance aromatique est intéressante. Le vieillissement de 3 à 4 ans offre des épices et de l'écorce d'orange. Un très beau Pineau qui est très régulièrement médaille d'or ou d'argent au Concours Général Agricole de Paris. 

 

- Domaine de Landon - Vieux Pineau des Charentes Blanc (100% Ugni Blanc)

Jolie couleur caramel orangée. Le net est vanillée agréable. On sent des touches de Cognac aussi mais également de praline, de noisette et même de nougat. Ce Pineau est vieilli dans des barriques de petites quantités durant plus de 7 ans. Cela donne une bouche ample avec une belle acidité. Il y a un côté rancio avec des arômes de praliné très prononcés. Je retrouve aussi de la noisette grillée et de l'orange. Un peu chaud en finale mais très agréable. 

 

- Baudry - Très Vieux Pineau des Charentes Blanc (100% Colombard)

La couleur est jolie sur le jaune paille très clair. C'est très curieux que cela soit un 'Très Vieux Pineau' vu la couleur qui fait au contraire très jeune ! Le nez est puissant sur l'alcool et la noisette. Il y a un côté très atypique que je n'arrive pas vraiment à décrire. Le viticulteur précise qu'il y a une totale absence de rancio ! La bouche est sur le citron confit, la framboise blanche. C'est acidulée avec aussi de l'amande. Le vieillissement est réalisé en fûts de 500L. Cela peut expliquer la couleur claire et aussi cette absence de rancio. 

 

- Maison Barbeau & Fils - Très Vieux Pineau des Charentes Blanc (100% Colombard)

La couleur est bien celle d'un très vieux Pineau : caramel limpide et claire. Le nez est simple et semble fermé. Très pur, il a des notes d'eau de vie de raisin. Le vieillissement est conduit pendant 10 ans minimum en fûts de chêne de 400L. Il y a une belle sucrosité en bouche avec un joli boisé délicat. La vanille, le coco, la prune et la figue séchée s'entremêlent. C'est complexe et si facile à déguster !

 

- Rosé de Guérin - Pineau des Charentes Rosé (100% Merlot Noir) - 17%

Voici donc le premier Pineau rosé de la dégustation. Il a une jolie couleur très claire comme un rosé de Bordeaux classique. Le nez est aromatique sur les fruits frais comme la groseille. Le viticulteur note aussi des arômes floraux comme la violette ou la rose. Je n'ai pas ressenti la même chose mais il est vrai que le nez est très parfumé ! La bouche est fruitée également avec des notes d'orange, d'amande et de fruits rouges : framboise, cassis. L'acacia et le chevrefeuille serait aussi de la partie avec une finale agréable sur la réglisse. Ce rosé est un mélange de moût de raisins macérés qui aura fermenté un peu (méthode de la saignée) et qui sera classiquement muté au Cognac. 

 

- Reynac Rosé - Pineau des Charentes Rosé (Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon et Merlot) - 17%

Ce rosé a plus la couleur d'un clairet que d'un rosé. Il est élaboré de façon différente que le précédent. Il y a une macération à froid et ensuite le mutage directement (il n'y a pas de début de fermentation). La couleur est donc rouge avec des reflets rubis. Le nez est sympa sur la puissance avec des notes de fruits rouges mais aussi noirs comme la mûre. La bouche est agréable avec aussi des notes de fruits : groseille, cerise et cassis. Très agréable, complexe et vraiment gourmand ! Je le vois très bien accompagné un fondant au chocolat avec un coulis de fruits rouges ! 

 

- Château de Beaulon - Pineau des Charentes Rouge 5 ans d'âge (61% Cabernet Sauvignon, 13% Cabernet Franc et 26% Merlot) 

La macération pelliculaire pré-fermentaire à froid a été réalisée pour obtenir une jolie couleur rubis avec une corole un peu plus claire, un peu brique. Le nez est fruité avec des notes de cerises noires, de cassis et de rose. La bouche est peu acidulée : il y a une jolie rondeur. C'est discret et floral. Il y a de la structure et un boisé bien fondu. 

 

- Château de Beaulon - Vieux Pineau des Charentes Rouge 10 ans d'âge (61% Cabernet Sauvignon, 13% Cabernet Franc et 26% Merlot) - 18%

La couleur est rubis avec un côté plus orange, plus brique que le précédent... normal ! Le nez a des arômes de fruits rouges et noirs avec des touches de pruneau. On a un rancio qui est plus prononcé avec une belle fraîcheur et de la puissance. Rose, cannelle, moka, cacao et poivre... Un joli mélange... Va-t'on le retrouver en bouche ? Complexe et concentré, la bouche est agréable et riche. La finale est longue avec des notes de noix. 

 

- Domaine du Chêne - Très Vieux Pineau des Charentes Rosé (Cabernet et Merlot) - 17%

Ce Très Vieux Pineau est dégusté en dernier car il a vieilli minimum 15 ans en fûts de chêne. Après 2 ans d'élevage en tonneau de 50HL, les deux cépages sont assemblés pour passer en simples fûts. L'assemblage final est réalisé à partir de 4 fûts de pineau pour assurer un parfait équilibre. Bref de la dentelle en bouteille ! La couleur est marron orangée. Le nez a des notes de rancio, l'alcool est légèrement piquant mais cela n'est pas désagréable. Il y a de l'abricot sec, un côté champignonné et de l'orange. C'exst complexe et chaleureux comme le dit le viticulteur. La bouche est suave avec une belle acidité. Le rancio est de nouveau présent avec des fruits secs comme la noix, un côté curry, citron et arômes grillés. Très long, très aromatique. Délicieux ! 

 

Et vous savez quoi ? Ce sont des Pineaux qui coûtent environ 30 euros la bouteille (pour le Très Vieux sinon on est plus autour de 10 euros pour les jeunes Pineaux blancs)... Alors ? On abandonne le rosé modifié ? 

 

Dégustation

Dégustation

Avant de finir : un petit point sur la dégustation. On déguste et on apprécie un Pineau entre 8 et 10°C dans un verre tulipe permettant la meilleure extraction des odeurs ! Une fois en bouteille, le Pineau n'évolue plus. On doit donc le conserver debout (jamais couché) et dans une cave ou pas (vu qu'il n'y a pas d'évolution, ça ne sert pas à grand chose de le mettre en cave). Après ouverture, on laisse la bouteille debout dans le frigo. Pas la peine de l'y laisser 1 an ! Vite, (enfin pas trop vite) il faut le déguster et profiter des arômes ! 

En apéritif, je vous conseille un jeune Pineau. Vous pouvez aussi faire des cocktails avec ! A table le Pineau blanc s'accorde très bien avec le melon. Le Pineau rouge aura plus la faveur des salades de fruits rouges (fraises, framboises). Les Pineaux se marient très bien avec les fromages (privilégier des vieux Pineaux). Et aussi avec des supers desserts au chocolat : un vieux Pineau rouge/rosé ou même jeune sera délicieux ! Enfin, si vous voulez une douche de douceur en fin de repas : un vieux ou très vieux Pineau sera l'occasion indéale ! 

 

Maintenant vous savez tout sur le Pineau !! Alors merci à l'agence Lifestyle RP pour l'invitation et au Comité National pour ses explications ! Merci à Claire Floch du Comité et Christian Guérin, maître de chai aux Domaines Francis Abecassis. 

Les bonnes adresses : 

 

SCEA Brard Blanchard

contact@brard-blanchard.fr

 

Domaine de Landon

cognacaupit@orange.fr

 

Baudry 

www.cognac-baudry.fr 

 

Château de Beaulon

www.chateau-de-beaulon.com

 

Domaine de Chêne

doussouxcognac@orange.fr

 

Commenter cet article