Rouge, Fruits, Velours

Publié le par Chloé&Wines

Il y avait un moment que je n’avais pas écrit sur un vin. Alors je reviens à mes premières amours. La dégustation, la texture du liquide, l’envolée des saveurs, le tourbillon du fruit telle une corne d’abondance… Nous voici de retour pour porter à nos lèvres la coupe emplie de ce vin, bienvenue dans son monde, bienvenue sur ses terres. C’est un Château de la rive droite de Bordeaux… Il faut traverser le port de la lune et l’océan de vignes vers Libourne. Puis il faut serpenter dans la ville de Saint-Emilion et parvenir à son sommet. Alors à quelques encablures, on arrive sur la droite à un château d’eau qui n’est pas des plus jolis même si des vignes vierges l’enlacent. Mais lorsque l’on quitte le parking et que l’on contourne la bâtisse, alors on est séduit par le paysage. Un gros travail a été accompli au Château Troplong Mondot : la Terrasse d’abord avec le restaurant Les Belles Perdrix, très charmant, et les chais stylisés avec goût.

Rencontre avec le velours de Saint-Emilion, un premier cru classé B de la rive droite. 

 

Bonne cuisine et bon vin, c’est le paradis sur terre’ Henri IV

Les raisins du Château Troplong Mondot

Les raisins du Château Troplong Mondot

Le Château Troplong Mondot a une histoire dans la plus pure tradition des vieilles propriétés bordelaises : créé au XVIIIème siècle par l’Abbé Raymond de Sèze, en 1745 exactement, le vignoble sera l’un des premiers de cette région viticole. Un autre Raymond de Sèze, avocat de Louis XVI, va le faire rentrer dans l’histoire en lançant notamment la fameuse phrase lors du procès du Roi déchu : « Je cherche parmi vous des juges et je ne vois que des accusateurs. ». C’est pratiquement un siècle plus tard qu’un nouveau propriétaire, Raymond Troplong, va donner son nom au domaine. Ce juriste célèbre et ami intime de Théophile Gautier fut aussi Président du Sénat de 1852 jusqu’à sa mort en 1869. Il ne fera pas que donner son nom, il va aussi agrandir la propriété à 33 hectares, sa taille actuelle. A sa mort, son neveu Edouard Troplong, va rajouter son patronyme avant de céder le vignoble. 

La famille Valette-Pariente est aujourd’hui propriétaire et ce depuis 4 générations. Les efforts de plusieurs années vont être récompensés en 2006 : le Château devient Premier Grand Cru Classé B au classement de Saint-Emilion. Cette épopée va être confirmée en 2012 en obtenant la reconduite de ce titre. Le vignoble a commencé à être rénové dans les années 80 sous la houlette de Christine Valette ainsi que de son mari Xavier Pariente. On peut se rendre compte du travail accompli en visitant la propriété. Mais cette année, à l’aube des primeurs 2013, le monde du vin s’est retrouvé orphelin de cette grande dame : l’arrière petite fille d’Alexandre Valette, Christine, est décédée suite à une longue maladie.

 

J'ai visité cette belle propriété avec attention. Depuis la maison familiale, on a une vue imprenable sur un océan de vigne avec au fond la ville de St Emilion. La visite est agréable et il y a de belles surprises comme le chai à barriques dont le plafond est décoré d'une myriade d'ombres en forme de marguerites (enfin du moins, c'est ce que je vois, mais vous pouvez aussi parler d'étoiles !)... Le restaurant est aussi décoré avec goût, on voit qu'il y a le souci du détail. 

Les chais

Les chais

Question vignoble, 33 hectares dont 28 hectares de vignes, composent le Château. L’encépagement est classique de la rive droite : 90% de Merlot, 5% de Cabernet franc et 5% de Cabernet Sauvignon. La propriété tente une conversion en bio (30% du vignoble l'est) en utilisant notamment deux chevaux (Sultan et Ulysse !) pour les travaux dans la vigne. Comme toutes les propriétés qui se lancent dans la viticulture raisonnée, les pesticides et insecticides sont prohibés et ce depuis plusieurs années. Le tri optique a par contre remplacé les vendanges manuelles pour plus de précision. Il ressort environ 75 000 bouteilles de Château Troplong Mondot et depuis 1985, 8500 bouteilles du second vin Mondot qui contient une majorité de Cabernet. La vinification se fait en demi-muids neufs de 600 litres et l’élevage en barriques, dont 85% de fûts neufs. Les demi-muids sont devenus très populaires, en particuliers sur Saint Emilion et Pomerol (j’en vois moins sur la rive gauche mais la mode va vite). Jean-Philippe Fort est l’œnologue conseil de la propriété. Il est l’impulsion qui fait de Troplong Mondot l’un des meilleurs vins de la région. 

La vue sur Saint Emilion

La vue sur Saint Emilion

- Château Troplong Mondot, Grand Cru Classé B, Saint-Emilion, 2011 (90% Merlot, 5% Cabernet Sauvignon et 5% Cabernet Franc)

Dans une salle annexe au chai d’élevage, entre des portes vitrées qui donnent de la profondeur se trouvent des caves avec de nombreux millésimes de la propriété ; au milieu, sur une table, trône le vin. Le millésime 2011 a une couleur absolument fabuleuse. Rubis profond, rouge sang, éclatant et brillant dans le verre. Le nez est agréable, fruité mais un peu fermé. Il faut dire que le vin est jeune. Le second nez, grâce à l’aération permet de l’ouvrir un peu plus, et laisse apparaître des odeurs agréables de fruits frais, de tabac blond et de réglisse. Un beau mélange qui tend à faire comprendre que la bouche sera des plus sympathiques. Et c’est véritablement le cas… Une explosion de fruits se fait sentir en plus d’une texture veloutée impressionnante. Mûre, framboise, cerise noire, cassis et kirsh s’entremêlent. Réglisse, boisé léger, smoky délicat et une touche d’arômes un peu verts mais non désagréables, s’embrassent. On sent la puissance et la délicatesse en même temps. Le palais est emplit dans le moindre recoin et lorsque le nectar passe dans la gorge, c’est une finale longue et subtile qui est laissée sur son passage.

Une belle réussite qui mérite encore un peu de patience car ce n’est que dans quelques années qu’il atteindra son apogée ! 

Rouge, Fruits, Velours

Rouge, Fruits, Velours

Publié dans bordeaux

Commenter cet article

Urgence serrurier paris 1 20/12/2014 23:08

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement